Cryos : ”géniteur pour la planète entière”

Publié le 5 Oct, 2007

Le Nouvel Observateur revient sur la "nouvelle invasion viking" illustrée par la banque de sperme danoise, Cryos, plus grande banque de sperme d’Europe. Cette PME livre partout dans le monde, sous 48 heures, en Suède, Norvège, Belgique, Allemagne, Grande-Bretagne, mais aussi en France, en Australie, en Corée, au Koweït… Près de 15 000 enfant seraient déjà nés du sperme des jeunes donneurs danois, garantis tous "purs Scandinaves".

"Je voulais rendre service aux gens", explique Ole Schou, 53 ans, fondateur de Cryos. "Et puisqu’ils rêvent tous de petits Aryens blonds aux yeux bleus, Ole Schou les comble." Le catalogue – bientôt accessible aux particuliers – précise même le poids, la taille, la couleur des cheveux, la couleur des yeux, les études, la race… des donneurs. Aux accusations d’eugénisme, Ole Schou répond que : "toute notre société est fondée sur la sélection naturelle". "Il est normal que des parents puissent choisir un géniteur selon leurs critères."

Cryos reçoit chaque semaine une centaine de nouvelles demandes de sperme des pays qui en "manquent", notamment ceux qui ont levé l’anonymat du donneur (Suède, Grande-Bretagne, Finlande, Norvège…) et ceux qui reconnaissent le droit de connaître ses origines (comme l’Allemagne ou la Suisse).

Mais, à l’heure où chacun revendique le droit à connaître ses origines, Ole Schou s’avoue parfois pris de vertiges, en imaginant les 15 000 enfants de Cryos qui frappent à sa porte. Pour se rassurer, il dit qu’il ne fait que répondre à la demande… Il envisage aussi de fonder un club de retrouvailles pour réunir les enfants nés d’un même donneur et tente de recruter davantage de donneurs non anonymes.

NouvelObs.com (Sophie des Deserts) 04/10/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres