Contraceptif Essure : le bilan est lourd

Publié le : 6 octobre 2020

Une étude publiée le 2 octobre 2020 par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dresse le bilan de l’implant contraceptif Essure, maintenant retiré du marché. Et le bilan est lourd. 98 patientes ont été prises en compte par l’étude, dont 59 ont été opérées afin de retirer l’implant. Les symptômes les plus fréquents sont les « douleurs musculo-squelettiques (75%), l’asthénie (63%) et les douleurs pelviennes (55%) ». Seules 33% des femmes ont vu disparaitre complètement leurs symptômes quand 7% d’entre elles n’ont observé aucun changement. Le dispositif Essure avait été implanté chez 750 000 femmes.

Selon les chiffres de l’Assurance maladie, le nombre d’hommes ayant eu recours à la vasectomie a augmenté de 491% entre 2010 et 2018. « Dans le monde, plus de six femmes sur dix utilisent un moyen de contraception. Parmi elles, près de 30% se sont faites stériliser — de gré ou de force — ce qui en fait l’antifécondant le plus répandu ».

 

Source : Pourquoi Docteur, Mathilde Debry (05/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres