Cœur artificiel Carmat : le deuxième patient implanté est décédé

Publié le 4 Mai, 2015

Le deuxième patient à s’être vu implanté un cœur artificiel Carmat est décédé ce samedi 2 mai  à Nantes après avoir été hospitalisé la veille “à la suite d’une insuffisance circulatoire”.

 

Implanté le 5 août 2014, il déclarait le mois dernier “avoir tout à fait récupéré” (cf. Synthèse Gènéthique du 07 avril 2015) et  aura vécu près de 9 mois avec sa prothèse cardiaque .

 

“L’équipe médico-chirurgicale ayant constaté une dérive fonctionnelle de la prothèse, le patient a été mis sous assistance cardio respiratoire en unité de soins intensifs. Le samedi 2 mai, il a été décidé d’implanter chez le patient une nouvelle prothèse Carmat. L’opération a été menée à son terme et la circulation sanguine a été rétablie. Malgré les efforts réalisés, des complications poly-viscérales post opératoires se sont installées, et le patient est décédé samedi 2 mai en fin d’après-midi ” peut-on lire sur le site de Carmat.

 

La firme mène actuellement “l’analyse des données de la prothèse dans le respect du protocole de l’essai clinique, afin d’identifier les causes possibles du décès et d’assurer des conditions de sécurité maximale pour le 3ème patient implanté”. Ce troisième patient a été implanté le 8 avril, à Paris (cf Synthèse Gènéthique du 30 avril 2015).

 

Pour rappel, ces implantations de coeurs artificiels de la société Carmat ont lieu dans le cadre d’essais cliniques, avant homologation et commercialisation de l’appareil dans l’Union européenne. La première phase du protocole (actuellement en cours), prévoit des implantations sur quatre patients afin de “tester la sécurité de la prothèse” et d’évaluer “la survie des malades”, qui sont en phase terminale. La seconde phase prévoit l’implantation du cœur artificiel sur “une vingtaine de patients” pour examiner, en plus de la survie, “des aspects plus qualitatifs d’efficacité”, de “qualité de vie” ou encore de “confort du patient”, selon l’industriel Carmat.

 

Journalisme et santé publique (Jean-Yves Nau) 4/05/2015 –  Libération (Eric Favereau) 4/05/2015

Partager cet article

Synthèses de presse

Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n'est plus nécessaire pour modifier sa CNI
/ Genre

Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n’est plus nécessaire pour modifier sa CNI

La Cour suprême de Hong Kong a jugé que les personnes transgenres pouvaient changer de sexe sur leur carte d'identité ...
Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?
/ PMA-GPA

Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?

Une pratique baptisée le « don gestationnel du corps entier » qui a suscité la polémique sur les réseaux sociaux ...
Frais médicaux : un juge colombien utilise ChatGPT pour rendre une décision
/ Transhumanisme

Frais médicaux : un juge colombien utilise ChatGPT pour rendre une décision

« En posant des questions à l'application, nous ne cessons pas d'être des juges, des êtres pensants », s’est défendu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres