Cinq césariennes ou plus : des risques démontrés scientifiquement

Publié le 1 Nov, 2012

Une étude britannique (Mandish Djantal et coll.) a récemment démontré scientifiquement que "les femmes qui ont subi un nombre élevé de césariennes présentent un risque accru de complications obstétricales et de naissances prématurées".
L’étude, effectuée au Royaume-Uni, a été menée auprès de 94 femmes ayant eu des césariennes répétées, c’est-à-dire cinq ou davantage, lesquelles "ont été comparées à 175 femmes n’ayant eu que de deux à quatre césariennes". Ainsi, chez les femmes qui ont eu recours à cinq césariennes ou plus, "les taux d’incidence des hémorragies obstétricales majeures (plus de 1500 ml de sang perdus), de transfusions sanguines et d’admissions en unité de soins intensifs sont significativement élevés". En outre, "ces femmes ont […] une probabilité multipliée par 5 d’accouchement prématuré, dont 24% surviennent avant la 37ème semaine de grossesse (contre 5% dans le groupe comparateur", explique le Quotidien du Médecin. "Enfin, les femmes du groupe ayant de multiples césariennes ont plus souvent des placenta parevia et/ou des placenta accreta (18%) avec les complications inhérentes" comme des "hémorragies obstétricales ou du post-partum", et "50% des femmes doivent subir une hystérectomie et les deux-tiers sont adressées en [unité de soins intensifs] après l’accouchement".
La journaliste termine en précisant que "même si cette éventualité d’accouchements par césariennes multiple est rare, les obstétriciens doivent savoir que les femmes courent des risques plus importants, afin de s’organiser et d’optimiser leur prise en charge".

Le Quotidien du Médecin.fr (Dr Béatrice Vuaille) 31/10/12

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres