Chine : violences à l’égard de Chen Guangcheng

Publié le : 11 mars 2011

Tenu dans l’isolement par les autorités chinoises, Chen Guangcheng, célèbre avocat chinois aveugle, connu pour sa défense des droits de l’homme et pour avoir dénoncé les avortements forcés en Chine, est parvenu à diffuser une vidéo sur Internet dans laquelle il dénonce les agissements des cadres du Parti et appelle à lutter contre le système (Cf. Synthèse de presse du 20/12/10).

Célèbre pour son combat pour les droits des personnes handicapées et les droits des paysans, Cheng Guangcheng a commencé à être harcelé par les autorités en 2004. Le district de Linyi où il vit (province de Shandong) est à l’époque pointé du doigt pour ses faibles performances en matière de planification familiale. Craignant pour sa carrière, le secrétaire du Parti local, Li Qun décide d’employer des moyens radicaux à l’égard des familles accusées d’avoir violé la politique de l’enfant unique. Outre l’imposition d’une amende aux parents d’un deuxième enfant, les membres de leur famille, leurs proches et voisins "étaient enfermés dans des maisons vides, parfois sans nourriture". Enquêtant dans 3 comtés du district avec l’avocat Teng Biao et le jeune intellectuel pékinois Guo Yushan, Chen Guangcheng avait recueilli des témoignages sur des violences commises sur les familles et des avortements forcés quelques jours avant le terme de la grossesse. "Tout cela violait les directives de la commission centrale de planification familiale, qui interdit le recours à la violence. Mais aussi les droits les plus élémentaires des gens" explique Guo Yushan, actuellement président de l’ONG Transition Institute, lui aussi placé sous surveillance.

Le procès de Chen Guangcheng ne respecte aucune procédure, confient ses avocats, eux aussi victimes de violences répétées.

Le Monde (Brice Pedroletti) 09/03/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres