Cellules souches et hypothalamus : une piste pour maîtriser le vieillissement ?

Publié le : 27 juillet 2017

Une équipe de chercheurs américains a réussi à ralentir le vieillissement de souris en leur injectant des cellules souches dans le cerveau.

 

Le vieillissement est un processus complexe incluant la détérioration de notre ADN, des inflammations chroniques et l’ « usure » des cellules. De nombreuses recherches s’intéressent à ce mécanisme. En étudiant le rôle du cerveau dans le vieillissement, une équipe médicale du Collège Albert Einstein de New York a mis en évidence que des cellules souches nerveuses situées dans la région de l’hypothalamus pourraient être impliquées: leur disparition causerait peu à peu le vieillissement. Les chercheurs ont injecté des cellules souches dans le cerveau de souris, « ce qui a étendu leur vie de vingt pour cent ». Mais si ces cellules sont détruites, les souris vieillissent rapidement : « il y a eu un déclin de l’apprentissage et de la mémoire, de la coordination, de la masse musculaire, de l’endurance et de l’épaisseur de la peau ». Et « les souris sont décédées quelques mois plus tôt que des souris qui n’avaient pas été traitées ».

 

L’équipe espère transposer ses résultats chez l’homme et proposer un traitement anti-vieillissement… d’ici trente ans.

<p>New Scientist, Jessica Hamzelou (26/07/2017); The Guardian, Ian Sample (26/07/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres