Cellules souches embryonnaires : un espoir pour le cœur ?

Publié le 13 Juin, 2007

La revue Stem Cells vient de publier les résultats d’une étude sur l’utilisation des cellules souches embryonnaires pour régénérer les tissus endommagés du cœur chez le rat.

L‘équipe de Michel Pucéat, directeur de recherche à l’Unité Inserm 861 (I-Stem), en collaboration avec Philippe Menasché, chirurgien cardiaque à l’hôpital européen Georges Pompidou et directeur de l’Unité Inserm 633 "Thérapie cellulaire en pathologie cardiovasculaire", aurait montré que les cellules souches embryonnaires humaines peuvent se différencier en cellules cardiaques dans les cœurs défaillants de rats.

Les travaux ont été faits en partenariat avec l’Association Française contre les Myopathies (AFM), l’Inserm, Génopole et l’Université d’Evry, au sein du laboratoire I-Stem, dirigé par Marc Peschanski.

L‘équipe de Michel Pucéat est une des premières équipes françaises à avoir été autorisée à travailler sur les cellules souches embryonnaires humaines.

Pour l’instant, les chercheurs n’ont détecté ni tumeurs ni inflammation. Il faut toutefois surveiller que les cardiomyocytes ne redeviennent pas des cellules indifférenciées.

Cette étude préliminaire a été faite sur le rat. Il reste encore beaucoup de chemin avant que des essais cliniques ne soient possible sur l’homme.

Source : Differentiation in vivo of Cardiac Committed Human Embryonic Stem Cells in Post-myocardial Infarcted Rats, Stem Cells First published online May 31, 2007; doi:doi:10.1634/stemcells.2007-0133

Stemcells.alphamedpress.org 13/06/07 – Le Quotidien du Médecin (Dr Béatrice Vuaille) 15/06/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Jersey : un pas de plus vers l'« aide à mourir »
/ Fin de vie

Jersey : un pas de plus vers l’« aide à mourir »

Mercredi, les responsables politiques de Jersey ont voté en faveur d'un projet visant à autoriser l'« aide à mourir » ...
booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres