Cellules souches embryonnaires humaines et DMLA : l’essai israëlien se poursuit

Publié le 15 Mai, 2017

Utiliser des cellules souches embryonnaires humaines pour tenter de traiter la dégénérescence maculaire liée à l’âge : les chercheurs de l’hôpital Hadassah à Jérusalem se sont lancés dans un essai clinique fin 2015 (cf. Autorisation d’un nouvel essai clinique à base de cellules souches embryonnaires humaines). Depuis, cinq patients ont reçu une injection de cellules pigmentaires rétiniennes dérivées de cellules souches embryonnaires humaines. Selon le professeur Benjamin Reubinoff qui dirige l’essai, « la vision des personnes âgées est restée stable et ne s’est pas détériorée comme elle l’aurait fait sans transplantation ». Son objectif est de proposer un traitement précoce de la DMLA. Pour cela il lui reste encore à « prouver l’efficacité du traitement ».

Alliance (14/05/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres