Cellules souches embryonnaires chez des souris parkinsoniennes

Publié le 1 Oct, 2003

D’après la revue “Nature Biotechnology” du 21 septembre 2003, une équipe américaine aurait utilisé des cellules souches embryonnaires de souris pour soigner d’autres souris atteintes de la maladie de Parkinson.

 

Ces cellules souches auraient été obtenues par clonage d’une cellule cutanée de souris. Les chercheurs ont produit sélectivement des neurones dopaminergiques, affectés dans la maladie de Parkinson puis les ont implantés chez des souris malades. Ils ont alors constaté une survie des neurones greffés et la disparition des symptômes parkinsoniens. 

 

Il semble toutefois prématuré d’affirmer que ce type d’expérience permettrait de guérir des patients atteints de la maladie de Parkinson. En effet, rien n’est indiqué quant à la survie des souris et l’apparition d’éventuels complications ou effets secondaires. 

Rappelons que les cellules souches adultes permettent déjà de traiter des patients atteints de la maladie de Parkinson.

Le Quotidien du Médecin (Dr Véronique Nguyen) 30/09/03 –

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres