Cellules iPS : obtention de cellules souches régénératrices du système nerveux

Publié le : 7 octobre 2011

Le 28 septembre 2011, la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) a publié les résultats obtenus par l’équipe du Pr Hideyuki Okano (université de Tokyo) qui est parvenue à réparer avec succès la moelle épinière endommagée de souris grâce à des cellules souches iPS (cellules pluripotentes induites) (Cf. Synthèse de presse du 09/12/10).

L’expérience, réalisée dans le cadre d’une compétition internationale de stratégies innovantes et sûres de médecine, consistait à greffer dans la moelle épinière de souris infirmes des cellules iPS, obtenues à partir de fibroblastes humains et reprogrammées en précurseurs de cellules du système nerveux. Une fois ces précurseurs implantés, ils se sont multipliés, ont migrés et se sont différenciés en neurones, astrocytes et oligodendrocytes. Les chercheurs ont alors observé la formation de synapses entre les neurones induits par les cellules iPS et les neurones de la souris, l’expression de facteurs neurotrophiques, une angiogénèse marquée, une croissance axonale et une production de myeline dans les zones blessées. 4 mois plus tard, la totalité des 18 souris infirmes faisait preuve d’une mobilité très satisfaisante (8cm/s). Plus tard, aucune n’a développé de cancer et le processus de réparation s’est poursuivi. Selon le Pr Okano, les résultats représentent un espoir quant à la réparation de lésions de la moelle épinière.

L’obtention de cellules souches neuronales capables d’assurer la régénération du système nerveux à partir de cellules iPS est une avancée importante en médecine régénératrice. Ces résultats montrent qu’elles sont aujourd’hui un outil médical prometteur dont on n’a pas fini de découvrir le potentiel thérapeutique.

 Bulletins électroniques Japon (Eric Perrot) 07/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres