Cellectis contraint de suspendre ses essais de thérapie génique

Publié le : 5 septembre 2017

Cellectis, société française de thérapie cellulaire, a reçu un avis de suspension de la Food and Drug Administration (FDA) suite au décès d’un patient. L’entreprise mène deux études pour tester des traitements contre deux types de cancer à l’aide de cellules génétiquement modifiées. Le premier patient traité, un homme âgé de 78 ans atteint d’une leucémie à cellules dendritiques plasmacytoïdes est décédé. Cellectis a annoncé « travailler en étroite collaboration avec les investigateurs et la FDA afin de reprendre les essais en soumettant un protocole amendé », utilisant le même traitement mais à des doses plus faibles. 

 

Contrairement à son concurrent Novartis qui a reçu les autorisations de la FDA la semaine dernière pour sa thérapie génique (cf. Les Etats-Unis approuvent la première thérapie génique contre la leucémie), Cellectis utilise les cellules d’un donneur sain plutôt que celles du patient. Une partie des effets secondaires observés pourraient être dû à la provenance de ces cellules.

 

Pour aller plus loin :

 

 

<p>Boursier.com (05/09/2017), Reuters (05/09/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres