Canada : Le collège des médecins favorable à l’élargissement de l’aide médicale à mourir

Publié le 31 Mai, 2021

Vendredi 28 mai, le président du collège des médecins canadiens, le Dr Mauril Gaudreault, s’est déclaré favorable à l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM). Il témoignait dans le cadre de la « commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie chargée d’étudier la possibilité d’élargir l’AMM aux cas d’Alzheimer, par exemple » (cf. « Aidez-nous à vivre dans la dignité »).

Selon le Dr Gaudreault, « “un bon pourcentage” de médecins seront à l’aise d’administrer l’AMM[1] aux personnes devenues inaptes » (cf. Euthanasie : des médecins disent non, et ils ne sont pas les seuls). Le directeur général du Collège des médecins, le Dr André Luyet, ne l’a pas démenti.

« Une personne atteinte d’une pathologie psychiatrique sévère et réfractaire peut ressentir une souffrance tout aussi intense […] que les personnes souffrant de pathologies dites physiques », juge le Dr Luyet qui estime que « la réflexion sur l’AMM doit aussi porter sur la situation des personnes dont le motif prépondérant de demande serait un trouble mental ».

Pas d’unanimité chez les médecins

« Du monde qui souffre, […] il y en a pas mal ». Pour la médecin et philosophe Michèle Marchand, au contraire, l’élargissement de l’aide médicale à mourir conduira à « nous sort[ir] de la logique de soins ». Pour elle il ne s’agit « pas du tout [d’]une décision de soins » et « la profession médicale ne devrait être que “minimalement” impliquée ».

La première partie des travaux de la commission s’est achevée vendredi dernier. Des auditions publiques doivent encore se tenir à la fin de l’été. La commission rendra son rapport « au plus tard le 19 novembre 2021 ».

 

Source : La Presse, Caroline Plante (28/05/2021) – Photo : IStock

[1] Aide Médicale à Mourir

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres