Canada : l’aide médicale à mourir, nouveau business des salons funéraires

Publié le 28 Oct, 2021

Au Canada, dans la province de l’Ontario, les salons funéraires « proposent » désormais l’aide médicale à mourir. Une conséquence de la crise sanitaire : « Nombre de familles étaient coincées. Elles voulaient l’intervention, mais n’avaient nulle part où aller. Personne ne voulait les accommoder à cause du confinement », explique Paul Needham, propriétaire d’un centre funéraire à London. Ces « clients » ne voulaient pas mourir à l’hôpital ou dans une clinique, ni chez eux. Il a donc « aménagé des chambres dans son salon funéraire qu’il loue pour l’aide médicale à mourir ». Depuis 2020, une vingtaine de « clients » y sont morts.

David Mullen, également propriétaire d’un centre funéraire à London, a constaté la même demande en 2018, avec une augmentation en 2020. Il a « transformé une salle de montre pour cercueils en chambre pour l’aide médicale à mourir », qui sera opérationnelle en janvier prochain.

Les deux hommes affirment laisser les familles libres d’utiliser leurs autres services, pour l’enterrement, la crémation ou les funérailles.

L’aide médicale à mourir est légale au Canada depuis 2016. « Le nombre d’interventions est passé d’un peu plus de 1000 au pays en 2016 à près de 7600 l’an dernier ».

Source : Radio Canada (26/10/2021)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres