Bordeaux : le CHU condamné suite à l’amputation des quatre membres d’une femme après une IVG

Publié le : 4 janvier 2017

À la suite d’une IVG subie en 2011, Priscilla Dray, une commerçante bordelaise de 36 ans, avait contracté une infection nosocomiale au CHU de Bordeaux (cf. Suites dramatiques d’une IVG : amputation de la jeune femme et procès du gynécologue). Le CHU de Bordeaux vient d’être condamné pour prise en charge défaillante à une provision de 300 000 euros en vue d’une future indemnisation.

<p>Le Parisien (Victor Fortunato) 03/01/2017</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres