Biotechnologies : l’Europe à la traîne

Publié le : 18 octobre 2002

Les 15 et 16 octobre derniers s’est tenu le premier carrefour européen des biotechnologies. Les biotechnologies recouvrent à la fois la recherche sur les OGM, la mise au point de techniques de dépistage, les dépistages du génome et du protéonome, la bioinformatique et de nouvelles approches thérapeutiques. 

Philippe Busquin, commissaire européen à la recherche, a rappelé qu’« en 2001, l’industrie américaine des biotechnologies étaient deux fois plus développée que celle de l’Europe, tant en chiffres d’affaire qu’en nombre de salariés » et a rappelé que la part du PIB consacrée à la recherche est de 1,9% en Europe, contre 2,7% aux Etats-Unis. La France avec ses 259 entreprises de biotechnologies est au troisième rang européen après l’Allemagne (540) et le Royaume-Uni (430) (d’après une étude de Deloitte&Touche). Pour Philippe Pouletty, président de France Biotech, « la France peut rattraper son retard à condition de suivre un plan d’action très volontariste » en rénovant le statut des jeunes entreprises et des fondations, par exemple.

<p>Le Monde (Hervé Morin) 18/10/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres