Bioéthique : patchwork européen

Publié le : 28 janvier 2011

Le Figaro.fr évoque quelques législations bioéthiques des pays européens depuis les "boîtes à bébés" en Allemagne jusqu’au suicide assisté en Suisse.

En Allemagne, les mères allemandes peuvent abandonner un enfant discrètement dans une babyklappe, accolée aux hôpitaux. Cette pratique a fait débat : certains déclarent qu’elle empêche l’enfant de connaître ses origines, d’autres expliquent qu’elle permet de diminuer le nombre d’infanticides dans un pays où l’accouchement sous X n’est pas légal (Cf. Synthèse de presse du 02/07/10).

La Grèce comme la Grande Bretagne autorisent les mères porteuses. La Grande Bretagne a également, depuis avril 2005, levé l’anonymat du don de sperme, lequel est rémunéré.

En Suisse, le suicide assisté est autorisé si il n’est pas motivé par "un mobile égoïste". Des associations aident des candidats au suicide "à passer à l’acte". Elles sont autorisées à "leur  mettre à disposition une potion létale mais le candidat à l’au-delà doit effectuer le geste fatal lui-même". Toutefois, avec l’augmentation d’un "tourisme de la mort", Berne veut un encadrement de ces pratiques.

Le Figaro.fr (Agnès Leclair) 28/01/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres