Bioéthique : le Vatican en appelle au devoir des catholiques en politique

Publié le : 17 janvier 2003

La Congrégation pour la Doctrine de la foi a publié hier une "Note doctrinale à propos de questions sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique" qui rappelle "les principes éthiques incontournables" pour "une démocratie solide" et "une saine laïcité". 
Ce document pastoral d’une quinzaine de pages comporte 4 chapitres qui abordent les principes qui inspirent la conscience chrétienne, le "relativisme culturel" et ses conséquences sur les lois, la question de la laïcité et du pluralisme et les notions de "vérité" et "liberté de conscience".
La Note rappelle "la priorité de la personne humaine dans tout enjeu politique". "La structure démocratique sur laquelle se construit un état moderne serait plutôt fragile si elle ne prenait pas comme fondement le caractère central de la personne". "Seul le respect de la personne rend possible la participation démocratique". Sur ce principe, l’engagement des catholiques ne peut céder à aucun compromis : ceux qui sont engagés directement dans les instances législatives ont “une obligation grave et précise” de s’opposer “à toute loi qui s’avère un attentat à la vie humaine”. Sont évoquées à cet égard les "lois civiles en matière d’avortement et d’euthanasie (à ne pas confondre avec le renoncement à l’acharnement thérapeutique, qui du point de vue moral est légitime)”, la protection de l’embryon et la promotion de la famille.

Lire en ligne la Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique
La Croix 17/01/03 - Le Figaro 17/01/03 - Zenit 17/01/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres