Belgique: quelle valeur donner à la déclaration anticipée de patients rattrapés par la démence?

Publié le 17 Avr, 2013

Actuellement, en Belgique, le Sénat s’interroge sur l’extension de la loi sur l’euthanasie aux personnes atteintes de démence, et jeudi 11 avril, les sénateurs ont de nouveau effectué des auditions en commission parlementaire.

La législation en vigueur “permet déjà l’euthanasie de personnes atteintes de démence, pour autant qu’elles restent compétentes à juger“. Mais qu’en est-il “d’une personne qui, ayant rédigé une déclaration préalable d’euthanasie au cas où elle serait atteinte de démence, refuse ensuite de la mettre en oeuvre une fois qu’elle a été rattrapée par la maladie“.
D’après Patrick Cras, neurologue à l’université d’Anvers, cette question surgit peu après le diagnostic et porte avant tout “sur les aspects sans issue et dégénératifs d’une maladie comme celle d’Alzheimer“. Pour Manfredi Ventura, neurologue au Grand Hôpital de Charleroi, “la question de la compétence à pouvoir encore juger ou faire valoir sa volonté se pose, notamment parce que plus la maladie avance, moins le patient est impliqué dans la problématique et moins il semble souffrir“.

 

Source : Le Vif (17/04/2013)

Partager cet article

Synthèses de presse

15_cellules_souhces_adn_genetique

Des cellules souches mâles et femelles fabriquées à partir du même individu

Une « preuve de concept » que les chercheurs israéliens estiment pouvoir décliner pour toutes les cellules humaines ...
PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres