Baisse record des avortements au Québec

Publié le 4 Mar, 2019

« Le nombre d’avortements a atteint son niveau le plus bas depuis 20 ans au Québec ». Selon la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), en 2017, 21 203 femmes ont eu recours à une interruption volontaire de grossesse[1] (IVG). L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), estime que le taux d’avortement (sur 1000 femmes) a baissé d’environ 25% depuis 2003.

 

« C’est une bonne nouvelle », a réagi Patricia LaRue, directrice générale de la Clinique des femmes de l’Outaouais, avant d’ajouter que le taux d’avortement a baissé de 56 % chez les jeunes depuis 2000.

 

L’Association des obstétriciens gynécologues du Québec (AOGQ) s’est, elle aussi, réjouie de cette diminution des IVG. « Il n’y a rien de plaisant pour une femme à découvrir qu’elle a une grossesse non planifiée », a constaté le Dr Guilbert, « ce n’est pas le fun de consulter, de subir les interventions. Ce n’est pas quelque chose que l’on souhaite ».

 


[1] Il s’agit d’avortements de moins de 24 semaines. Les IVG pratiquées par les médecins salariés ne sont pas comptabilisées.

Journal de Montréal, Héloïse Archambault (03/03/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres