Baisse du nombre d’avortements en Russie : artifice ou réalité ?

Publié le : 7 avril 2016

Lors d’une session gouvernementale consacrée à la situation démographique de la Russie, le ministre russe de la Santé, Veronika Skvortsova, a estimé mercredi qu’il fallait noter la baisse du nombre d’avortements.

 

Cette diminution de 8% en 2015 et de 24,5% si l’on compare ces chiffres avec ceux de 2011, est due selon elle à « des mesures actives de soutien psychologique apporté aux femmes enceintes, et à la mise en place d’un service de consultation pré-avortement dans les maternités et les cliniques prénatales ».  

 

Un peu plus tôt, l’Eglise russe avait de son côté au contraire exprimé ses préoccupations quant à l’ampleur de l’avortement dans le pays.  

 

S’adressant à la Douma et au conseil de la Fédération, le Patriarche Kirill les a exhortés à exclure la prise en charge de l’avortement de l’assurance maladie obligatoire. Il a en outre fait remarquer que les statistiques n’enregistraient pas la majorité des avortements, à savoir les IVG médicamenteuses, dont le nombre s’accroît. 

<p>European Center for Law and Justice (06/04/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres