Avortements en Irlande : 6 000 demandes de renseignement depuis janvier 2019

Publié le : 7 mai 2019

Depuis la dépénalisation de l’avortement en Irlande le 2 janvier 2019, le service d’assistance téléphonique MyOptions du Health Service Executive (HSE) a reçu 6 000 appels. Sur les 317 médecins généralistes irlandais disposés à pratiquer des avortements, 169 ont consenti à ce que leurs coordonnées soient partagées sur le site internet MyOptions. Les autres restent accessibles lorsqu’une personne contacte la ligne d’assistance, elle est ainsi renvoyée vers le médecin traitant le plus proche pratiquant l’avortement.

 

Le Dr Short, qui a un cabinet à Blackock, dans le comté de Dublin, déclare que les femmes ayant recours à ses services pour avorter sont surtout des « femmes trentenaires dont la contraception a échoué » et d’autres qui « ont déjà une famille, mais qui considéraient que ce n’était pas le moment pour elle d’avoir un autre enfant, ou qui étaient confrontées à d’autres problèmes, comme la santé des autres enfants ».

 

Dans certains comtés, aucun médecin ne pratique l’avortement et les services hospitaliers n’ont pas de services d’IVG.

 

Le nombre d’avortements pratiqués en Irlande depuis le 2 janvier ne sera pas accessible avant l’issue de l’année.

<p>Irish Examiner, Joyce Fegan (5/05/2019) - Ireland: 6,000 crisis pregnancy calls since abortion legalised</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres