Avortements en hausse chez les jeunes femmes et adolescentes

Publié le 7 Mar, 2011

Le 7 mars 2011 a lieu à Paris une conférence sur "Les nouveaux enjeux de l’IVG en 2011". Le Pr. Israël Nisand, qui coordonne ce colloque, s’alarme d’une hausse des avortements chez les mineures : "selon les derniers chiffres, les IVG sont en hausse chez les femmes de moins de 25 ans. Environ 15 000 sont pratiqués tous les ans chez les mineures". Si la stabilité du nombre d’avortements (autour de 200 000 par an, 237 000 en 2009) ne le "dérange" pas, la hausse des IVG chez les mineures, seule classe d’âge où l’avortement augmente (+1% chaque année), est pour lui inacceptable. "Ces petites […] en sont encore meurtries dix ans plus tard".

Pour enrayer le nombre d’avortements chez les adolescentes, Israël Nisand réclame un renforcement de la prévention et de l’information sur la contraception, notamment par l’application de la loi de 2001 "qui oblige les établissements scolaires à assurer l’éducation à la sexualité". Il cite le dispositif Info-Ado mis en place dans son service à Strasbourg qui permet de prescrire la pilule gratuitement et de façon confidentielle aux mineures via une feuille de Sécurité sociale anonyme. Il appelle les politiques à généraliser ce système, appuyé par la député Bérangère Poletti qui compte, dans un rapport parlementaire prévu pour le printemps, proposer la mise en place, au niveau national, d’une contraception anonyme et gratuite pour les mineures. Enfin, Israël Nisand s’indigne du non-respect d’un autre "droit" : l’accès des femmes à l’avortement médicamenteux après un délai de 8 semaines.

Le Figaro (Agnès Leclair, Delphine Chayet) 07/03/11 – France Soir.fr (propos recueillis par Juliette Demey) 07/03/11 – Le Monde (Pascale Santi) 05/03/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres