‘Avorté” et… né

Publié le 9 Juin, 2008

Une mère anglaise de 25 ans a perdu un enfant à la naissance. Son second est né très prématurément car il était affecté par une maladie génétique sérieuse. Aujourd’hui, il n’a qu’un seul rein. Craignant que cela ne se reproduise, elle décide, avec son mari, d’avorter de leur troisième enfant, conçu malgré une contraception.

Cependant, à 19 semaines de grossesse, cette mère s’aperçoit qu’elle est toujours enceinte : "je ne pouvais pas y croire", a-t-elle déclaré, "je pensais que c’était fini". L’échographie montre alors que le bébé est atteint du même mal que son aîné mais qu’il a de fortes chances de survivre. Bien que l’avortement soit légal en Angleterre jusqu’à 24 semaines, elle décide de le garder. Le petit Finley naît finalement avec trois semaines d’avance et devrait vivre normalement.

Cette mère avoue aujourd’hui qu’elle a du mal à croire que son enfant soit passé par tout cela, et qu’il soit "si parfait" : "maintenant qu’il est ici, je ne voudrais pour rien au monde que cela change" conclut-elle.

Life News (Steven Ertelt) 04/06/08 – 7sur7.be 10/06/08

Partager cet article

Synthèses de presse

14_gpa
/ PMA-GPA

GPA : un site internet « manifestement illicite »

Le 23 Novembre, la Cour de Cassation a confirmé le caractère « manifestement illicite » d’un site internet proposant des services de ...
Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées
/ Transhumanisme

Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées

A l’aide d’interfaces cerveau-ordinateur (BIC), les scientifiques apprennent à traduire les signaux du cerveau de personnes paralysées en mots et ...
La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie
/ Génome

La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie

La thérapie génique Hemgenix est destinée aux patients atteints d’hémophilie. Le prix de ce traitement s'élève à 3,5 millions de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres