Aux Etats-Unis, la justice suspend une réforme autorisant les entreprises à refuser des mutuelles finançant les contraceptifs

Publié le : 15 janvier 2019

Aux États-Unis, le lundi 14 janvier dernier, une juge fédérale a suspendu temporairement une disposition visant à limiter l’accès à la contraception des Américaines, en attendant un examen de fond du dossier.

 

Cette disposition, mise en place par le gouvernement de Donald Trump en 2017, autorisait les employeurs à choisir des mutuelles qui ne prennent pas en charge des moyens de contraception de leurs employées, pour des motifs « religieux ou éthiques ». Elle modifiait ainsi la loi sur l’assurance maladie instaurée par le gouvernement de Barack Obama.

 

La juge fédérale de Pennsylvanie, Wendy Beetlestone, a justifié la décision judiciaire en déclarant que « les effets négatifs même d’une courte période de diminution de l’accès à des services de contraception gratuits sont irréversibles ».

<p>Agence France presse Washington (14/01/19) ; Reuters, Nate Raymond (14/01/19)</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres