Aux Etats-Unis, des stérilets brisés provoquent infections et infertilité

Publié le : 9 décembre 2020

Les stérilets de la marque Paragard semblent présenter « un défaut de conception » qui les rend « susceptibles de se fracturer dangereusement lorsque les médecins tentent de le retirer », peut-on lire désormais sur le site de la FDA (Food and Drug Administration). Plus précisément, les deux bras en plastique du « T » deviendraient « durs et cassants avec le temps », perdant leur flexibilité et se brisant au moment du retrait par le médecin.

Cinquante-cinq affaires sont actuellement en cours contre Teva Pharmaceuticals, qui a possédé la marque Paragard de 2008 à 2017. Selon le site juridique Law News « des centaines d’autres devraient être déposées dans les mois à venir ».

Les plaignantes témoignent que leur stérilet s’est brisé pendant le retrait et que les morceaux « se sont incrustés dans la paroi de leur utérus, provoquant des douleurs abdominales chroniques, une inflammation pelvienne, une infection et dans certains cas l’infertilité », détaille le cabinet d’avocats Miller & Lois. « Dans de nombreux cas, la fracture du stérilet Paragard a nécessité des opérations supplémentaires et a altéré de façon permanente la fertilité des femmes ».

Les femmes se plaignent également de ne pas avoir été informées de ce risque au moment de l’installation du dispositif.

Source : New-York Post, Hannah Frishberg (08/12/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres