Australie : un couple porte plainte pour négligence médicale à la naissance prématurée de leurs jumeaux

Publié le : 22 juin 2017

Un couple poursuit en justice un hôpital du Queensland pour négligence médicale. Selon eux, le personnel n’a pas fait assez pour donner à leurs fils jumeaux, nés prématurément, une chance de se battre pour vivre.

 

Dianne Radke était enceinte de 22 semaines et 5 jours quand les premières contractions se sont manifestées. Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital Logan avec son mari Christopher, les infirmières les ont prévenus qu’elles ne tenteraient pas de réanimer les jumeaux une fois nés parce qu’ils avaient moins de 23 semaines. D’après Christopher, elles ont expliqué « nous les accoucherons et les mettrons sur votre poitrine, vous pourrez les câliner et leur dire au revoir ».

 

Espérant donner à leurs fils une chance de vivre, Christopher a demandé à ce que sa femme soit transférée dans la salle néonatale à proximité de l’hôpital Mater, mais l’hôpital a répondu qu’il ne pouvait pas accepter le transfert. Il a également demandé que son épouse reçoive des médicaments permettant de reporter l’accouchement. Le couple a attendu toute la journée, sans retour. Christopher a alors invoqué la « Ryan’s Rule ». Cette dernière a été créée pour les parents qui estiment que leurs inquiétudes pour leur enfant ne sont pas prises en compte. D’après Christopher, cet avertissement a immédiatement débloqué la situation, une infirmière est accourue avec deux spécialistes et les médicaments demandés 7h plus tôt.

 

Dianna a ensuite été transférée à l’hôpital Mater, les médicaments ont permis de reporter l’accouchement de 36h. Christopher regrette que les médicaments n’aient pas été donné plus tôt, « on ne sait pas si elle aurait pu mener sa grossesse à terme ou accoucher trois semaines avant ».

 

Les deux jumeaux sont nés le 7 mai 2017. Ils ont actuellement 20% de chance de survie et accumulent les problèmes de santé. Les parents sont conscients que les enfants resteront handicapés s’ils survivent. Chrisopher ajoute « si l’accouchement avait eu lieu à Logan, nous les aurions regardés se battre pour respirer pendant une heure puis ils seraient morts ».

 

Note Gènéthique :

 

<p>Daily Mail Australia, Brianne Tolj (16/06/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres