Australie : des assurances vie en fonction du profil génétique

Publié le 13 Déc, 2022

En Australie, une étude publiée dans la revue Public Health Research and Practice[1] a montré que les compagnies d’assurance-vie « sont en mesure d’utiliser, et utilisent effectivement, les résultats de tests génétiques pour refuser une couverture à un demandeur ou augmenter le coût des primes ».

Les tests génétiques permettent aux médecins d’identifier d’éventuels risques pour la santé d’un individu, mais les assureurs peuvent également y avoir accès, en dépit des recommandations d’une enquête parlementaire de 2018 sur le secteur.

Suite à cette étude, les chercheurs ont appelé le Commonwealth à mettre en œuvre de nouvelles lois pour protéger les consommateurs contre l’accès à leurs informations génétiques par les assureurs. En Grande-Bretagne, les assureurs n’ont pas accès aux résultats des tests génétiques, sauf pour les personnes atteintes de la maladie de Huntington (cf. Angleterre : elle n’est pas informée de la maladie génétique de son père, elle poursuit l’hôpital).

 

[1] Tiller J, Lacaze P, Otlowski M. The Australian moratorium on genetics and life insurance: evaluating policy compared to Parliamentary recommendations regarding genetic discrimination. Public Health Res Pract. 2022;32(4):e3242235 https://doi.org/10.17061/phrp3242235

Source : The Canberra Times (12/12/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres