Au Royaume-Uni, le délai de conservation des ovocytes passe de 10 à 12 ans pendant la pandémie

Publié le 28 Avr, 2020

Au Royaume-Uni, alors que la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) a ordonné l’arrêt de tous les traitements de fertilité en cours au Royaume-Uni, le gouvernement a annoncé une prolongation de deux ans du délai de stockage des gamètes et des embryons afin d’offrir un délai supplémentaire et soutenir ceux qui suivent un traitement de fertilité pendant le temps de la pandémie de coronavirus.

 

A ce jour, la durée légale de stockage « pour la congélation sociale des ovocytes », mais aussi pour celle du sperme et des embryons est de dix ans maximum. A l’issue de cette période, portée à 12 ans, les personnes doivent choisir entre suivre un traitement de fertilité ou détruire gamètes et/ou embryons congelés.

 

La décision intervient alors que ce délai faisait déjà débat. Elle a donné lieu à la campagne ExtendTheLimit qui revendique la possibilité pour les femmes de choisir « en matière de reproduction ». Le gouvernement a lancé en début d’année une consultation publique en ligne sur la limite de stockage des gamètes et des embryons qui se termine le 5 mai 2020.

 

Le nombre de femmes ayant congelé leurs ovocytes a plus que triplé au cours des cinq dernières années. En 2017, elles étaient 1 463 alors qu’elles n’étaient que 410 en 2012.

 

La HFEA doit publier de nouvelles directives à l’intention des cliniques de fertilité du Royaume-Uni afin de les aider à mettre en œuvre la nouvelle extension de la limite de stockage.

 

Pour aller plus loin :

Le business de la FIV : les ovocytes humains devenus une marchandise

Royaume-Uni : des cliniques de fertilité exploitent le désespoir des couples pour en tirer le plus de profit

Bionews, Catherine Hill (27/04/2020) ; inews, Paul Gallagher (27/04/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres