Au Québec, une famille sur cinq refuse le don d’organes lors du décès d’un proche

Publié le 15 Avr, 2021

Selon Transplant Québec, 90 % des Québécois seraient favorables au don d’organes. Pourtant l’organisme remarque également que lors du décès d’un proche, une famille sur cinq s’oppose au prélèvement d’organes, « même si celui-ci avait consenti par écrit au prélèvement de ses organes ». La mort d’un proche « bouleverse les familles » et « remet tout en question ». « Quand mon père est décédé, j’étais sous le choc. C’était vraiment difficile de prendre une décision et je n’étais pas prête à le laisser partir », témoigne par exemple Karine Robert.

Source : Le Journal de Montréal (14/04/2021) – Photo : Pixabay\DR

 

Partager cette article

Synthèses de presse

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

Editas Medicine mène un essai clinique sur des patients atteints d’amaurose congénitale de Leber, dans l’espoir de leur rendre la ...
Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Le petit Keyo Blue, atteint de trisomie 18, a vécu pendant 10 heures après une interruption médicale de grossesse ...
Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Dans le cadre d'un essai clinique Jérémy Hage a a reçu cœur artificiel, retiré au profit d'un greffon naturel au ...