Au Québec, une famille sur cinq refuse le don d’organes lors du décès d’un proche

Publié le 15 Avr, 2021

Selon Transplant Québec, 90 % des Québécois seraient favorables au don d’organes. Pourtant l’organisme remarque également que lors du décès d’un proche, une famille sur cinq s’oppose au prélèvement d’organes, « même si celui-ci avait consenti par écrit au prélèvement de ses organes ». La mort d’un proche « bouleverse les familles » et « remet tout en question ». « Quand mon père est décédé, j’étais sous le choc. C’était vraiment difficile de prendre une décision et je n’étais pas prête à le laisser partir », témoigne par exemple Karine Robert.

Source : Le Journal de Montréal (14/04/2021) – Photo : Pixabay\DR

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres