Au Népal et en Arménie, des mesures pour interdire les avortements sélectifs

Publié le : 11 août 2015

Le ministère de la Santé arménien a soumis au parlement début juillet un projet de loi « interdisant explicitement tous les avortements sélectifs selon le sexe ».Dans ce pays, « la pression pour avorter des fœtus féminins est largement répandue ». Le projet de loi prévoit une demande par écrit et un délai de trois jours pour les femmes souhaitant avorter entre les 12 et 22ème semaines de grossesse, terme à partir duquel le sexe de l’enfant peut être connu. Une première lecture au Parlement est prévue en septembre.

 

Le département de la santé maternelle et infantile du ministère « estime que chaque année en Arménie 2000 avortements sont réalisés spécifiquement pour mettre fin à un fœtus de sexe féminin », pratique qui « a affecté le taux de natalité de l’Arménie depuis 1991 ». L’enjeu est de taille : « la mentalité populaire doit changer(…) plus de travail doit être fait à souligner le rôle des femmes dans la société, l’accroître ». Cependant les médecins craignent que « l’interdiction de l’avortement sélectif soit contourné par la corruption », ou l’émigration vers la Géorgie où la législation est plus complaisante.

 

Au même moment au Népal, le gouvernement s’apprête à adopter une nouvelle Constitution, mesure attendue depuis 2008. Alors que ce texte était « censé rétablir la paix dans le pays, la première version du document commence déjà à faire polémique ». Parmi les mesures controversées, « le nouveau texte interdit les avortements sélectifs ». Les féministes « protestent », craignant que « cela permette aux opposants de les accuser injustement lors d’une interruption de grossesse ».

 

Un comité « a été instauré pour discuter entre politiques mais aussi avec le peuple (…) pour arriver à une version définitive de la nouvelle Constitution népalaise ».

<p>Nouvelles d'Arménie (09/08/2015) ; Journal des femmes (10/08/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres