Allemagne: nouveau scandale de dons d’organes

Publié le : 3 janvier 2013

 La découverte d’un nouveau scandale de dons d’organes dans un hôpital de Leipzig, en Allemagne, a conduit le président de la Fédération des médecins allemands, Franck Ulrich Motgomery à réclamer "des sanctions exemplaires". De telles manipulations "doivent être sanctionnées par tous les moyens de droit pénal et du code du travail". 
"Le Parquet de Leipzig a ouvert une pré-enquête et trois médecins ont été suspendus après la révélation de ces manipulation lors de transplantations de foie". En effet, "entre 2010 et 2012, 38 patients en attente d’un don de foie ont été inscrits sur un registre de transplantation comme étant sous dialyse", leur permettant ainsi de "remonter dans la liste des opérations prioritaires". 

Pour Jens Spahn, porte-parole des questions de santé pour le groupe parlementaire du parti conservateur (CDU), "des manipulations pour monter dans la liste d’attente peuvent [avoir pour conséquence] l’arrêt de mort d’autres patients qui attendent avec encore plus d’urgence un don d’organe". Ainsi, "cela doit être à tout prix sanctionné, puni et évité à l’avenir". 

En Allemagne, un tel scandale n’est pas le premier puisqu’en août 2012, des malversations dans le circuit des transplantations d’organes avaient été mis au jour à l’hôpital universitaire de Göttingen, en Basse-Saxe (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 28/08/12). "Une commission indépendante avait alors été mise sur pied", conduisant à la découverte des irrégularités dans cette hôpital de Leipzig.  

 AFP 03/01/13 - Lefigaro.fr 03/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres