Alain Cocq choisit de se réalimenter

Publié le 10 Sep, 2020

« Après avoir cessé de s’hydrater et de s’alimenter, vendredi 4 septembre », Alain Cocq est revenu sur sa décision hier, mercredi. « Trois jours de souffrances, sans traitement ni alimentation, ont eu raison de sa détermination. » « Je n’étais plus en capacité de mener ce combat » confesse Alain Cocq. Selon lui « “à quelques minutes près”, il n’aurait “plus été là pour parler” ». En effet, « lundi soir, le Dijonnais “souffrait trop” et a été hospitalisé “après une intervention du Samu” » précise Sophie Medjeberg, avocate et vice-présidente de l’association Handi-Mais-Pas-Que, « désignée comme mandataire par M. Cocq pour l’assister dans sa fin de vie ».

A présent, Alain Cocq envisage un retour à son domicile « d’ici 7 à 10 jours », « le temps de récupérer un peu et de mettre en place une équipe d’hospitalisation à domicile » explique-t-il.

Pour Claire Fourcade, présidente de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP), « un malade qui change d’avis, c’est le quotidien et c’est ce que la loi rend possible ». Elle « y voit toute la complexité de l’être humain et de son ambivalence face à la souffrance et la mort ». Ainsi, « les médecins en soins palliatifs sont nombreux à raconter ces patients qui, le matin, refusent par exemple d’être perfusé, avant d’accepter quelques heures plus tard ». « Ou encore ces malades qui, dans un moment de crise (douleurs, angoisse) demandent à mourir, avant d’y renoncer dès que leur demande a été écoutée et prise en charge. » « Les soins palliatifs, c’est faire du cas par cas, tous les jours », estime Claire Fourcade.

Source : La Croix, Alice Le Dréau (09/09/2020) ; AFP (09/09/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres