Agnès Buzyn a propos de la clause de conscience : « On ne peut jamais obliger un médecin à faire un acte qu’il ne veut pas faire »

Publié le 12 Mar, 2019

Vendredi dernier, la ministre de la santé Agnès Buzyn s’est dite « absolument » opposée à la suppression de la clause de conscience des médecins face à l’avortement. « On ne peut jamais obliger un médecin, c’est de la déontologie, à faire un acte qu’il ne veut pas faire. C’est son droit. Le seul cas où il est obligé d’agir est en cas de risque vital », a assuré Agnès Buzyn, justifiant sa position par « le risque de maltraitance des femmes qui souhaitent avorter » : « Un médecin à qui on obligerait de réaliser cet acte ne serait pas en capacité d’aider les femmes ».

 

Une prise de position « qui devrait enterrer le projet de loi introduit suite à l’affaire Rochambeau visant à supprimer la clause de conscience des médecins », conclut l’association Objection (cf. Le président du syndicat des gynécologues : « Nous ne sommes pas là pour retirer des vies »).

 

Pour aller plus loin :

L’express (8/03/2019); Objection! (11/03/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres