Affaire Vincent Humbert : expertise du Dr Chaussoy

Publié le : 2 novembre 2004

Les 3 experts en réanimation* ont remis leurs conclusions sur les responsabilités du Pr Frédéric Chaussoy dans la mort du jeune Vincent Humbert. Ils ne l’exonèrent pas totalement car si "la décision d’arrêter le respirateur artificiel, alors que Vincent était dans le coma, est conforme au code de déontologie médicale", l’injection létale n’est pas conforme aux "bonnes pratiques". Pour les experts, devant le contexte très particulier de cette affaire, la responsabilité de la mort du jeune homme ne peut pas reposer seulement sur le Dr Chaussoy.

La juge d’instruction devrait rendre sa décision, assises ou non-lieu, avant la fin de l’année.

* Les Prs Jean-Marie Desmonts, ancien président de la Société d’anesthésie et de réanimation de langue française (Sarlf), chef du service de réanimation du CHU-Bichat, Jean-Paul Chodkiewicz, ancien chef du service de neurochirurgie à l’hôpital Sainte-Anne, et Philippe Loirat, chef du service de réanimation de l’hôpital Foch (Suresnes).

Le Quotidien du Médecin (Christian Delahaye) 02/11/04 - Libération 28/10/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres