A propos des greffes d’organes

Publié le : 20 mars 2009

Au Royaume-Uni, une nouvelle disposition devrait prochainement permettre aux donneurs d’organes qui le souhaitent d’affecter leur don à un membre de leur famille ou un ami proche. Ce système de « don fléché » remplacerait l’actuel selon lequel le don est « nationalisé » et affecté à la personne qui en a le plus besoin.

 

Par ailleurs, la France devrait tester, début avril, une technique, mise au point en Suède, visant à récupérer les greffons pulmonaires récusés en recourant au reconditionnement ex vivo. Le Dr Redha Souilamas, chirurgien thoracique à l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris), à l’initiative de l’essai clinique français, explique : « il s’agit de reconditionner le greffon en le maintenant dans un milieu proche des conditions physiologiques. Le dispositif permet une évaluation objective sur des critères précis et non pas laissée à la seule appréciation des équipes« . Actuellement, 80% des greffons pulmonaires sont récusés. Avec cette nouvelle méthode d’évaluation et de reconditionnement, le Dr Redha Souilamas espère doubler le nombre de greffons disponibles.

<p>Telegraph.co.uk (Christopher Hope) 19/03/09 – Le Quotidien du Médecin (Dr Irène Drogou) 20/03/09</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres