A Hawaï, la Chambre des Représentants refuse le suicide assisté

Publié le : 12 mai 2017

A Hawaï aux Etats-Unis, le 4 mai dernier, la Chambre des Représentants a refusé la proposition de loi, « aide compassionnelle à mourir », inspirée de la loi en vigueur en Oregon, alors qu’elle avait été approuvée à 22 voix contre 3 par le Sénat. Suite à ce rejet, le Président de la Chambre des Représentants, Joseph Souki, a démissionné : il lui était reproché « sa partialité » concernant ce texte.

 

En pratique, les médecins ne seront pas autorisés à prescrire des « barbituriques aux patients terminaux ».

 

Alors qu’un « courant idéologique où la souffrance est vue comme un mal absolu et l’autonomie personnelle comme garant des libertés individuelles » ne cesse de croitre, « Hawaï affirme que l’assistance à mourir n’est pas indispensable pour assurer une fin de vie digne ».

<p>Institut Européen de Bioéthique (11/05/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres