76% des français opposés à l’utilisation de CRISPR-Cas9 sur des embryons humains

Publié le 23 Mai, 2016

La technique de génie génétique CRISPR-Cas9, « est aujourd’hui très faiblement connue dans l’opinion », révèle un sondage Ifop mené auprès de 1007 personnes les 19 et 20 mai 2016 pour l’association Alliance VITA. En effet, « seuls 9% des français déclarent en avoir déjà entendu parler, dont 3% affirmant voir de quoi il s’agit ».

 

Le sondage montre également qu’ « une fois expliquée et présentée aux interviewés », 76% d’entre eux se déclarent favorables à l’usage de CRISPR-Cas9 pour traiter une maladie génétique chez des adultes ou des enfants pour soigner ou améliorer leur qualité de vie. En revanche, 76% sont défavorables à son utilisation pour modifier génétiquement in vitro des embryons humains. Enfin, 67% des interviewés se disent inquiets face à l’accélération de l’intervention des scientifiques sur le génome humain, et 68% sont favorables à ce que la France demande un encadrement international du recours au CRISPR-Cas9.

 

Ces chiffres « illustrent que si cette technologie peut susciter des espoirs et être perçue positivement dans le cadre d’une thérapie auprès des personnes souffrant de maladies graves, un interdit très clair demeure pour autant ancré dans la société concernant les manipulations génétiques sur les embryons, pratique ouvrant la porte à l’eugénisme ».

La Croix, Denis Sergent (24/05/2016) ; Ifop (23/05/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres