40 ans de la loi Veil sur France 2 : Quelle place au débat ?

Publié le : 27 novembre 2014

Hier, mercredi 26 novembre, France 2 programmait une soirée spéciale à l’occasion des 40 ans de la loi Veil.

 

Si le téléfilm de la première partie parvenait par moment à ne pas sombrer dans la caricature entre « bons » pro-avortement et « méchants » anti, la seconde partie en plateau n’a pas permis d’engager un vrai débat.

 

Emmanuelle Devos campe dans le téléfilm « La loi » une Simone Veil déterminée et fine tacticienne, qui abat ses cartes au fil des jours et des nuits de débats dans et hors de l’hémicycle. On retrouve tous les protagonistes politiques de l’époque, leur évolution entre conscience personnelle, fidélité à la ligne du groupe parlementaire et/ou du gouvernement et ambition électorale (lutte Giscard/ Chirac pour devenir l’icône du « progressisme »). Si les « pro-vie » y sont souvent cantonnés au rôle de grands bourgeois culpabilisateurs et violents, certaines séquences traduisent une réalité populaire plus complexe et un engagement profond et intime pour nombre d’entre eux.

 

Dans la seconde partie, les 8 invités amenés à débattre seront unanimes, il n’y aura aucun contre-point. Les défenseurs de la vie sont dans la bouche de la ministre Mme Touraine des « ultras », essentiellement des hommes, qui chercheraient à réinstaurer une société patriarcale. Les femmes qui dénoncent la libéralisation de l’avortement seraient nécessairement de naïves citoyennes instrumentalisées par les hommes.

 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres