3 millions d’enfants conçus in vitro

Publié le : 23 juin 2006

Lors de la 22ème conférence annuelle de la Société européenne de reproduction et d’embryologie humaine (Prague), Jacques de Mouzon, épidémiologiste et spécialiste des questions de reproduction à l’Inserm, a annoncé que depuis 1978 ont été conçus dans le monde 3 millions d’enfants par assistance médicale à la procréation (AMP).

A cette occasion, le Comité international pour la surveillance des techniques d’assistance à la procréation a présenté son étude sur la pratique de l’AMP en 2002 dans 52 pays. Cette année là sont nés environ 200 000 enfants conçus in vitro, soit sept fois plus qu’en 1989. Cela signifie qu’au total, un million de tentatives d’implantation dans l’utérus maternel d’un ou de plusieurs embryons conçus in vitro ont été pratiqués.

En valeur absolue, c’est en Allemagne, en France et au Royaume-Uni que l’activité d’AMP est la plus forte. Si l’on s’attache au nombre de couples pris en charge par million d’habitants, Israël arrive devant le Danemark, l’Europe du Nord, la France et l’Allemagne.

L‘étude révèle que les taux de succès sont meilleurs quand il s’agit de réimplanter des embryons congelés plutôt que "frais" (c’est à dire âgés de cinq jours maximum). Dans le premier cas, pour 100 ponctions d’ovocytes, on obtient 28,9 grossesses, 21,3 accouchements et 26,1 naissances. Dans le second cas, pour 100 ponctions d’ovocytes, on obtient 25 grossesses, 18 accouchements et 23 naissances.

L‘étude révèle également que la tendance est de réimplanter moins d’embryons afin de limiter les grossesses multiples même si cela réduit les chances de succès.

La stérilité concernerait 1 couple sur 6 qui serait due aussi bien à des causes physiologiques qu’à des facteurs comportementaux.

Le Monde (Jean-Yves Nau) 23/06/06

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres