23andMe : Big Brother génétique ?

Publié le 9 Juin, 2008

Le quotidien Le Monde nous dresse le portrait de la société 23andMe, une société californienne qui décrypte le génome de ses clients pour 1 000 dollars (645 euros). Pour cela, elle demande à ses clients de leur envoyer un tube avec de la salive. A partir de là, elle décode une partie de l’ADN des cellules de salive – précisément 580 000 marqueurs, ou variations – permettant d’identifier une série de caractéristiques propres à chaque individu. Elle les encourage ensuite à rendre public leur code génétique.

23andMe renseigne d’abord le client sur ses prédispositions à développer une trentaine de maladies : cancer du sein ou de la prostate, infarctus, hyperactivité, tendance maniaco-dépressives, obésité, diabète, sclérose en plaques… On lui indique aussi ses chances de devenir dépendant à l’alcool ou de résister au sida s’il est exposé au virus. Il saura aussi s’il élimine la caféine rapidement, si ses oreilles produisent un cérumen sec ou mouillé, si ses gènes le prédisposent à avoir un QI supérieur ou inférieur à la moyenne…

La société a été créée en 2007 par Anne Wojcicki, une biologiste qui est aussi la femme de Serge Brin, cofondateur de Google. M. Brin a décidé d’investir 4 millions de dollars dans 23andMe et Mme Wojcicki a installé ses locaux tout près de Google. Or, Google devrait bientôt lancer un nouveau projet Google Health Initiative, un site Internet de gestion des dossiers médicaux personnels, mis à la disposition de tous les américains.

L‘un des employés de Google qui s’occupe du recrutement perçoit déjà l’utilité que l’on pourrait faire des données transmises par 23andMe : “par exemple, j’aimerai savoir d’emblée qui est plutôt un meneur, et qui est un suiveur… Déjà, pour les postes importants, les entreprises font passer aux candidats des tests de QI, elles enquêtent sur leur passé, leur santé, leur comportement sur Internet. La sélection génétique sera une façon plus efficace de faire ce que nous faisons déjà. Et quand ma fille sera en âge de se marier, il faudra que mon gendre soit génétiquement parfait”.

Le Monde (Yves Eudes) 07/06/08

Partager cet article

Synthèses de presse

14_gpa
/ PMA-GPA

GPA : un site internet « manifestement illicite »

Le 23 Novembre, la Cour de Cassation a confirmé le caractère « manifestement illicite » d’un site internet proposant des services de ...
Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées
/ Transhumanisme

Des implants redonnent la parole aux personnes paralysées

A l’aide d’interfaces cerveau-ordinateur (BIC), les scientifiques apprennent à traduire les signaux du cerveau de personnes paralysées en mots et ...
La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie
/ Génome

La FDA approuve une thérapie génique contre l’hémophilie

La thérapie génique Hemgenix est destinée aux patients atteints d’hémophilie. Le prix de ce traitement s'élève à 3,5 millions de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres