20 ans après Dolly, le clonage

Publié le 20 Fév, 2017

Il y a 20 ans, Dolly, première brebis issue du clonage, naissait. Depuis, « la science a beaucoup évolué sur cette question complexe ». « A grand bruit, surtout lorsqu’il s’agit d’animaux », constate Alexandra Henrion-Caude, généticienne et directeur de recherche à l’Inserm, et « parfois dans un silence totalement anormal, quand il s’agit de l’homme… ».

 

Depuis 1997, de nombreuses espèces animales ont été clonées, « avec des difficultés inégales qui restent mystérieuses » : « vaches, souris, chèvres, cochons, lapins, chats, rats, chevaux, mules et daims, buffle, chien, ferret, chameau ». Pour l’homme, les difficultés persistent. Une annonce frauduleuse de la secte Raël en 2002 soulève « un tollé de réactions adverses ». Mais lorsque, en 2013, des expériences de clonage chez l’homme sont publiées, c’est « le silence, assourdissant au regard de ce que cela représente pour l’homme ». La chercheuse s’étonne : « Comment expliquer qu’aucun média, ni aucune obédience religieuse n’ait réagi à ces premières expériences de clonage chez l’homme, pourtant validées entre 2013 et 2014 par trois équipes différentes ? ».

 

Ainsi la technique du « transfert nucléaire, donc du clonage, est pratiquée chez l’homme depuis 2013 ». Quel que soit le terme employé, clonage reproductif, thérapeutique ou technique, « tous reviennent à la création d’embryons sans reproduction sexuée ». Il s’agit d’une « néantisation de l’altérité et la création de vies au profit de soigner certains d’entre nous ». Pourtant, « pour soigner, un arsenal d’autres moyens existent dont l’étude n’est pas éthiquement problématique ».

 

En outre, « aucun scientifique ne peut prétendre savoir réellement à quelles dérives le clonage nous conduit ». Beaucoup « anticipent les grands désordres auxquels il peut nous conduire, sans oser le dire ». Pour Alexandra Henrion-Caude, une « Cour pénale internationale » permettrait de « dégager sans attendre un consensus  international de sagesse sur le besoin de stopper toute pratique du clonage humain ».

 

Atlantico, Alexandra Henrion-Caude (21/02/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Genre : la Thaïlande approuve le mariage entre personnes de même sexe
/ Genre

Genre : la Thaïlande approuve le mariage entre personnes de même sexe

Le 18 juin, avec 130 voix pour, 4 contre et 18 abstentions, les sénateurs de Thaïlande ont adopté un texte ...
Soins palliatifs : deux stratégies triennale et décennale qui se chevauchent
/ Fin de vie

Soins palliatifs : deux stratégies triennale et décennale qui se chevauchent

L’heure est au bilan alors que, cette année, s’achève le plan triennal de développement des soins palliatifs et que commence ...
Des chercheurs sud-coréens développent un « riz à la viande »
/ Tous les autres thèmes

Des chercheurs sud-coréens développent un « riz à la viande »

Des scientifiques sud-coréens développent un « riz carné », en injectant des cellules de bœuf cultivées en laboratoire dans des ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres