18ème assemblée de l’Académie pontificale pour la Vie

Publié le : 28 février 2012

Le 24 février 2012 a eu lieu la 18ème assemblée de l’Académie pontificale pour la Vie, sur le thème "Diagnostic et thérapie de la stérilité"; les participants ont ensuite été reçus en audience par Benoît XVI le 25 février.
La mission actuelle de l’Académie, présidée par Mgr Ignacio Carrasco de Paula, est de promouvoir "l’avancement des études, l’information et la formation sur les principaux enjeux de la bioéthique et le droit se rapportant à la promotion et la défense de la vie". Lors de l’assemblée, le Pr Felice Petraglia, obstétricien et gynécologue de l’Université de Sienne, a dit estimer que "les nouvelles sont très positives", concernant les traitements de la stérilité.

Lors de son discours à l’audience, le Souverain pontife a appelé les participants à respecter les conditions éthiques de lutte contre la stérilité : "Ne cédez jamais à la tentation de traiter le bien des personnes en le réduisant à un simple problème technique ! L’indifférence de la conscience par rapport au vrai et au bien représente une menace dangereuse pour le progrès scientifique authentique".
Il a rappelé que "L’Eglise prête une grande attention aux souffrances des couples stériles, se préoccupe d’eux et, justement pour cela, encourage la recherche médicale". Il a alors invité les participants à ne pas séparer la science de la dimension morale, à "respecter la dignité des couples". Car il ne s’agit pas de se contenter de "donner un enfant au couple", mais aussi de rendre aux époux "leur fertilité" et "la dignité d’être responsables de leurs propres choix procréatifs".
Il a ensuite souligné que "l’unique lieu digne pour l’appel à l’existence d’un nouvel être humain" est "L’union de l’homme et de la femme dans cette communauté d’amour et de vie qu’est le mariage".

Le Pape Benoît XVI a enfin dénoncé "le scientisme et la logique du profit" qui "dominent" le domaine de l’assistance à la procréation et "entravent" d’autres terrains de recherches. Pour conclure, le Souverain pontife a insisté sur le "rôle culturel fondamental" des scientifiques et leur "influence" pour "former l’opinion publique", citant Jean-Paul II : "Justement parce qu’ils savent davantage, les savants sont appelés à servir davantage".

Zenit (Anne Kurian - Kathleen Naab) 24 et 27/02/12 - Nouvel Observateur 26/02/1

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres