Zika : des bébés nés apparemment « normaux » pourraient développer une microcéphalie

Publié le : 23 novembre 2016

D’après une étude du Centre de contrôles et de prévention des maladies (CDC) aux États-Unis, des bébés nés apparemment normalement constitués, mais dont les mères étaient infectées par le virus, ont ensuite développés des problèmes de croissance.

 

Cette étude est la première à montrer un développement des symptômes après la naissance : « Une microcéphalie peut ne pas être évidente à la naissance, mais se développer par la suite avec des anormalités cérébrales sous-jacentes » (cf. Zika et microcéphalie : un lien « vraisemblable » selon l’OMS).

 

Ces bébés ont une croissance anormalement lente de la tête, ainsi que des problèmes neurologiques, avec un crâne et un cerveau plus petits. Selon l’étude, sur les treize enfants nés de mères infectée par le virus au Brésil, onze ont été affectés par la microcéphalie après leur naissance. Par ailleurs, sept des treize enfants étaient atteints d’épilepsie, et tous avaient « des problèmes moteurs s’apparentant à une paralysie cérébrale » (cf. Zika : Un vaccin à l’essai et des études en cours).

 

Les chercheurs notent que l’étude ne montre pas pour autant la fréquence à laquelle des microcéphalies peuvent se développer après la naissance (cf. Zika : la recherche avance mais les ambigüités demeurent).

<p>L'info (23/11/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres