Viande cultivée en laboratoire : feu vert de la FDA

Publié le 18 Nov, 2022

Aux Etats-Unis, la Food and drug administration (FDA) a autorisé la commercialisation de poulet fabriqué à partir de cellules animales cultivées dans des bioréacteurs. Une méthode qui se veut une alternative à l’abattage d’animaux [1].

Ces dernières années, différentes start-ups ont levé des milliards de dollars en capital-risque pour développer ce type de procédé. Leur gamme inclut le bœuf, le poulet, le saumon et le thon. Les personnes qui ont testé ces produits ont dû signer « des dérogations reconnaissant que les produits étaient expérimentaux ».

Après cette autorisation de la FDA, la société Upside Foods a peu d’étapes à franchir : une inspection de ses installations, et une inspection du produit lui-même. Deux étapes qui « devraient être franchies beaucoup plus rapidement que le long processus de consultation préalable à la commercialisation de la FDA ».

Le feu vert ne concerne pour le moment qu’Upside Foods et son « poulet de culture », « mais il est probable que d’autres suivront bientôt ». Dominique Crenn, chef étoilée, a déjà annoncé qu’elle servirait le poulet d’Upside Foods dans son restaurant de San Francisco [2].

Complément du 22/06/2023 : Mercredi, les autorités réglementaires américaines ont approuvé la vente de poulet fabriqué à partir de cellules animales, « permettant ainsi à deux entreprises californiennes de proposer de la viande cultivée en laboratoire” sur les tables des restaurants du pays et, à terme, dans les rayons des supermarchés ».

Ce sont Upside Foods et Good Meat qui ont obtenu le feu vert du ministère de l’Agriculture. Une entreprise de fabrication appelée Joinn Biologics, qui travaille avec Good Meat, a également été autorisée à fabriquer les produits. Good Meat commercialise déjà ses produits à Singapour, le premier pays à l’avoir autorisé. A l’échelle mondiale, plus de 150 entreprises travaillent sur ce type de produit.

 

[1] En raison du coût élevé du procédé, « il est probable que les premiers produits mis sur le marché seront un mélange de cellules animales et de viande végétale ».

[2] En décembre 2020, les régulateurs singapouriens avaient donné un feu vert au poulet cultivé de la startup Eat Just, basée à San Francisco. Les nuggets de poulet ont été vendus dans un restaurant réservé aux membres, le 1880, et ont ensuite été mis à disposition pour la livraison.

Sources : Wired, Matt Reynolds (16/11/2022) ; Medical Xpress, Jonel Aleccia et Laura Ungar (21/06/2023) – Photo : Manfred Richter de Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Québec : le don d’organes en hausse de 17% en 2023
/ Don d'organes

Québec : le don d’organes en hausse de 17% en 2023

En 2023, le nombre de dons d’organes au Québec a atteint un record avec une hausse de 17% par rapport ...
Espagne : la Cour constitutionnelle autorise l’adoption d’un enfant né par GPA
/ PMA-GPA

Espagne : la Cour constitutionnelle autorise l’adoption d’un enfant né par GPA

Le 27 février, la Cour constitutionnelle espagnole a autorisé une femme à adopter l’enfant biologique de son conjoint né par ...
Royaume-Uni : le Parlement britannique mise sur les soins palliatifs
/ Fin de vie

Royaume-Uni : le Parlement britannique mise sur les soins palliatifs

Le Parlement britannique a remis un rapport sur la « mort assistée », sans formuler de « recommandations spectaculaires » ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres