Vers l’impression 3D à grande vitesse de cellules souches ?

Publié le 25 Mai, 2016

L’entreprise israélienne d’imprimante 3D Nano Dimension associée à la firme de biotechnolgoies Accellta, a testé l’impression 3D de cellules souches « ouvrant la voie à l’impression potentielle de grands tissus et organes ». Les imprimantes 3D sont déjà utilisées pour créer des cellules souches pour la recherche, mais la nouveauté réside ici dans la capacité à générer une grande quantité de cellules en un temps record.

 

La combinaison des techniques des deux sociétés a permis d’améliorer la viabilité et la qualité des cellules produites. Elle permettrait la création d’organes artificiels pour des tests pré-clinique (de sécurité et de toxicologie) de médicaments et de cosmétiques.

 

Mais bien que le « bioprinting » soit un marché en pleine expansion, les compagnies ont déclaré qu’elles n’avaient pas l’intention d’investir des capitaux importants pour développer cette activité.

Reuters, Steven Scheer (25/05/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres