Vaccination contre la Covid-19 : quelle utilisation des données personnelles ?

Publié le : 3 novembre 2020

Suite à une demande fédérale, le gouverneur de New-York, Andrew M. Cuomo, a demandé des éclaircissements sur les raisons qui conduisent l’administration fédérale à exiger « des États qu’ils fournissent des numéros d’identification pour toute personne vaccinée contre la Covid-19 ».

La semaine dernière, les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont demandé à tous les États du pays de signer un accord sur l’utilisation des données relatives à la vaccination contre la Covid-19. En signant cet accord, les départements de santé des États sont dans l’obligation de transmettre au gouvernement fédéral les informations personnelles de chaque personne qui reçoit un vaccin COVID-19, « y compris le nom, l’adresse, la date de naissance, l’origine ethnique, la race et le sexe, ainsi qu’un numéro d’identification unique pour chaque personne vaccinée ». Ce numéro d’identification peut être un numéro de sécurité sociale, un numéro de permis de conduire ou un numéro de passeport.

Suite à cette requête, le gouverneur de New-York a adressé une lettre au président Trump, au directeur du CDC, le Dr Robert Redfield, et au secrétaire du ministère américain de la santé et des services sociaux, Alex Azar, afin de demander des explications. Le gouverneur réclame que soit précisé aux États « pourquoi ces données sont nécessaires, à quoi elles serviront et comment elles seront sauvegardées ». Il demande également des garanties quant au fait « qu’aucune information personnelle identifiable ne sera utilisée à des fins non liées à la santé publique ou fournie à une agence de santé non publique telle que le ministère américain de la sécurité intérieure ou de l’immigration et des douanes ».

Sa crainte se fonde sur le fait que l’accord sur l’utilisation des données mentionne que les informations seront utilisées par le CDC, le ministère américain de la santé et des services sociaux, mais aussi « d’autres partenaires fédéraux ». Andrew Cuomo demande donc au gouvernement fédéral d’affirmer qu’aucune information personnelle recueillie dans le cadre de la campagne de vaccination « ne sera utilisée à des fins lucratives ou plus pernicieuses, ni ne sera laissée sans surveillance et sujette à un détournement ou à une cyber-attaque ».

Source : New-York Government (02/11/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres