USA : naissance d’un second bébé après une greffe d’utérus

Publié le 4 Mar, 2018

Cette Américaine est née avec le Syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH), elle est née sans utérus. Elle a vécu « persuadée qu’elle ne serait jamais capable d’être enceinte ou d’accoucher ». Elle vient pourtant de donner naissance à une petite fille au Baylor University Medical Center de Dallas, à partir d’une greffe d’utérus.

 

Le premier bébé venu au monde suite à ce genre d’opération est né en 2014 en Suède[1]. Aux Etats-Unis, un bébé est né en 2017 à Dallas, d’une mère également atteinte du Syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser.

 

L’hôpital n’a pas révélé « l’identité de la mère, mais affirme que la grossesse et l’accouchement se sont déroulés sans complications ».

 

[1] La greffe d’utérus a été effectuée par la gynécologue et transplantologue Liza Johannesson.

 

Pour aller plus loin :

Greffe d’utérus à partir de donneuses vivantes : autorisation d’un essai clinique français

Aux cours des journées de l’ABM, greffes de mains, greffes d’utérus : un état des lieux

Greffe d’utérus : Une femme s’apprête à donner naissance à son deuxième enfant

Echec de la première greffe d’utérus aux Etats-Unis

Première greffe d’utérus aux Etats-Unis

La première femme greffée de l’utérus est enceinte

 

 

 

Time (04/03/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres