USA : leurs embryons congelés sont détruits, ils reçoivent 7,2 millions de dollars en dommages-intérêts

Publié le 14 Juin, 2021

En Californie, un jury a accordé près de 15 millions de dollars de dommages et intérêts à cinq personnes, après le « dysfonctionnement du réservoir cryogénique » d’une clinique de fertilité [1], lieu de « stockage » des gamètes et embryons congelés. En 2018, une défaillance de ce réservoir avait conduit à la destruction d’environ 3500 ovocytes et embryons congelés.

Pour ces premiers cas portés devant la justice, les jurés ont conclu qu’il existait un défaut de fabrication de la pièce qui contrôle le niveau d’azote, à l’origine de la défaillance du réservoir.  Ils ont condamné, d’autre part, la négligence du fabricant, Chart Industries Inc. En effet, celui-ci n’avait pas rappelé la pièce défectueuse alors qu’il connaissait le problème.

Près de 14 millions de dollars de dommages et intérêts compenseront « la douleur, la souffrance et la détresse émotionnelle » de trois femmes ayant perdu des ovocytes et d’un couple marié dont les embryons ont été détruits. Les trois femmes ont obtenu 2 à 3 millions de dollars chacune. De son côté, le couple a reçu 7,2 millions de dollars.

Des centaines d’autres personnes poursuivent également la clinique et le fabricant.

Par ailleurs une défaillance similaire à Cleveland a entrainé la destruction de plus de 4000 ovocytes et embryons. A la suite de ces « pertes les plus importantes jamais enregistrées aux Etats-Unis » le même jour, les centres américains ont revu leurs « procédures de conservation » des gamètes et embryons.

[1] Pacific Fertility Center de San Francisco

Sources : NBC (11/06/2021) ; New York Post, Ben Feuerherd (11/06/2021) – Photo: iStock DR

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : Le Montana interdit les modifications de l’acte de naissance, y compris après une chirurgie
/ Genre

Genre : Le Montana interdit les modifications de l’acte de naissance, y compris après une chirurgie

Lundi dernier, dans une ordonnance d'urgence, le Montana a expliqué remplacer la catégorie "genre" par la mention du "sexe" ...
Allongement du délai d’IVG : l’inquiétude des gynécologues
/ IVG-IMG

Allongement du délai d’IVG : l’inquiétude des gynécologues

Suite à l'allongement du délai autorisé pour avorter, le CNGOF a fait à nouveau part de ses inquiétudes lors du ...
istock-653308196

Greffe de trachées : cinq ans de prison requis pour « maltraitance aggravée »

Après avoir été « salué pour ses avancées en chirurgie de la trachée », Paolo Macchiarini est jugé en Suède pour « maltraitance ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres