Une étude américaine révèle des malformations congénitales dans 6% des grossesses de Zika

Publié le : 15 décembre 2016

Des chercheurs américains[1] ont souligné dans une étude qu’environ « six pour cent des femmes aux États-Unis qui ont été infectées par le virus Zika pendant la grossesse avaient des fœtus ou des bébés avec des malformations congénitales ». L’étude a été publiée dans l’American Medical Association (cf. Zika : des bébés nés apparemment « normaux » pourraient développer une microcéphalie).

 

Le Dr Thomas Frieden, directeur du Centers for Disease Control and Prevention souligne que le « taux de microcéphalie et d’autres malformations fœtales chez les bébés nés de femmes américaines est semblable au taux estimé d’infections au Brésil » (cfZika : Quelles voies de transmission entre la mère à l’enfant ?).

 

[1] Chercheurs du Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis.

<p>Reuters (15/12/2016)</p> <p>Photo : Pixabay, DR.</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres