Une étude américaine révèle des malformations congénitales dans 6% des grossesses de Zika

Publié le 15 Déc, 2016

Des chercheurs américains[1] ont souligné dans une étude qu’environ « six pour cent des femmes aux États-Unis qui ont été infectées par le virus Zika pendant la grossesse avaient des fœtus ou des bébés avec des malformations congénitales ». L’étude a été publiée dans l’American Medical Association (cf. Zika : des bébés nés apparemment “normaux” pourraient développer une microcéphalie).

 

Le Dr Thomas Frieden, directeur du Centers for Disease Control and Prevention souligne que le « taux de microcéphalie et d’autres malformations fœtales chez les bébés nés de femmes américaines est semblable au taux estimé d’infections au Brésil » (cfZika : Quelles voies de transmission entre la mère à l’enfant ?).

 

[1] Chercheurs du Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis.

Reuters (15/12/2016)

Photo : Pixabay, DR.

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres