Une déclaration écrite en faveur de l’euthanasie fermement rejetée par le Parlement européen

Publié le 11 Jan, 2016

Lancée il y a trois mois, une déclaration écrite[1] du Parlement Européen « sur la dignité en fin de vie » n’a pas abouti par manque de soutien de la majorité des députés. Menée par la député espagnole Elena Valenciano, cette déclaration écrite stipulait que « tous les citoyens européens, quelle que soit leur nationalité, qui se trouvent à une phase avancée ou en phase terminale d’une maladie incurable occasionnant des souffrances physiques ou mentales insupportables qui ne peuvent pas être atténuées, devraient pouvoir bénéficier d’une assistance médicale en vue de mettre un terme à leur vie dans la dignité ».

 

Le président de la FAFCE, Antoine Renard, a déclaré suite à cet échec : « La présence du lobby pro-euthanasie commence à travailler activement au sein du Parlement européen. Cela créé le risque que l’attention des décideurs politiques européens soit détournée de ce que l’UE peut réellement faire pour soutenir et promouvoir de bonnes pratiques dans les Etats membres dans le domaine des soins palliatifs et le soutien aux familles qui soignent des personnes à la fin de leur vie. L’échec de cette déclaration écrite montre que la dignité humaine ne peut pas être un champ de bataille pour des conflits politiques et qu’elle ne peut pas être exploitée comme vecteur de certaines idéologies ».

 

[1] Une déclaration écrite « ne peut être considérée comme une position officielle du Parlement européen, mais comme une expression des eurodéputés l’ayant signée ».

 

FAFCE (11/01/2016); Agenda Europe (11/01/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres